1.  
     MARJANA
    Extrait


    "... J’ai examiné encore une fois ma silhouette et me suis déclaré satisfait. Aussitôt que j’ai mis ma cravate, pris mon appareil photo, mon bloc-notes, je me suis rendu au salon de l’hôtel pour boire un café et attendre ma bien-aimée Marjana qui devait venir me chercher…

    J’ai pris sur la table un magazine vieux de plusieurs jours et j’ai commencé à le lire, mais je n’arrivais pas à me concentré. Je pensais tout le temps J’ignorais si Marjana sortait avec moi par simple ennui et désœuvrement ou si elle était vraiment amoureuse. Femme mariée, je ne lui posais jamais aucune question sur sa vie privée, elle non plus n’était pas curieuse.

    J’ai allumé une cigarette et en attendant mon rendez-vous, j’ai repris ma lecture du vieux magazine. Comme le train de ce matin entre Casablanca et Oujda, ma bien-aimée Marjana avait presque deux heures de retard. Je me demandais si elle allait venir!

    Depuis belle lurette, je ne me faisais plus d’illusion sur cet amour. J’avais plus de soixante ans et Marjana en avait moins de cinquante.

    L’éclat de ma beauté de jadis à été considérablement atténué. Pour moi, l'art et le plaisir de la séduction c’était un passé lointain.

    Ma bien-aimée Marjana avait autrefois remporté le second prix au concours de beauté à Saïdia. Avec l’expérience acquise depuis, et si elle avait su mieux manœuvrer avec deux ou trois membres du jury, et surtout avec le gouverneur et le pacha de l’époque, comme l’avait fait la gagnante, elle aurait été classée non point seconde, mais première..."