Depuis mon enfance à Oujda, la peinture c'est ma passion et ma raison de vivre. Actuellement, depuis que j'habite à Saïdia, j"ai le corps revitalisé, réénergisé et je vis dans un état de calme absolu où je retrouve toute mon inspiration et mon plaisir de peindre. Dans mon univers mouvementé par ma passion, j'ai trouvé à Saïdia, cette "perle bleue", comme la nomment les estivants, mon petit coin de paradis, la tranquillité d'esprit et la paix nécessaire à la méditation et à la création.

Je me promène souvent avec ma chienne Lola durant des heures le long de la plage immense et vide en cette saison..... En été, il y a trop de vacanciers, trop de cris, trop de mouvement, trop de vie pour cet espace tant apprécié par les estivants....

Dans ma promenade solitaire, j'aime le calme, écouter les rires des mouettes, ramasser des coquillages sur le sable fin et les vieux morceaux de bois jetés par la mer dans la frange d’écume au bord du rivage...

J'aime sentir sur mon visage la caresse du vent et les gouttes de la mer arrachées par le vent aux vagues montantes.

Tout en marchant, de temps à autre, je m’immobilise face à la beauté de la mer et je contemple l’ensemble de l'espace vaste, écrasant, grandiose et je me sens si heureux devant toute cette étendue démesurément offerte à ma vue.

 

Puis, je m'éloigne de la rive... parfois, je passe un bon moment à boire du thé à la menthe et à discuter avec les marchands des fruits et légumes dans leurs boutiques du petit souk de la vieille médina. Avec ces gens simples, si humbles et généreux, je ressens une immense joie de vivre à Saïdia... Une joie d'exister et de créer qui donne du cœur et de l'élan.

Le plus souvent je m'isole dans mon salon et je passe de longues heures à lire et à écrire dans un silence et une tranquillité absolue.

Lorsque je suis dans mon atelier, face à mes toiles, l'inspiration me vient instantanément, mais j'aime peindre surtout les petits matins avant et après le lever du soleil. En ces moments-là, je laisse jaillir mon envie en obéissant à mon imagination et à mon instinct et je peins durant des heures sans m’arrêter. Je fais gicler des couleurs rouge, bleue, verte noire et grise, comme le gris de ma vie, de la vie et du monde... Moi qui n'arrive pas à effacer les hématomes de la vie de la femme que j'aime...

Pour moi, je pense, être artiste, c'est utiliser dans ses motifs et sa création ce que nous dicte notre imagination, c'est utiliser ses propres rêves, ses pensées profondes, ses émotions, ses peurs et ses angoisses ...

N'ayant personnellement jamais été dans une école des Beaux-Arts, je suis devenu artiste par la fragilité de l'existence, par les hasards de la destinée.

 

Je pense qu'on nait artiste, on ne le devient pas. même en suivant des cours dans des écoles spécialisées. Une école apprend à ses étudiants juste à peindre et à dessiner en éduquant l’œil et la main, mais souvent, une toile de ces étudiants, aussi perfectionnée soit-elle, reste sans état d'âme. Lorsqu'on est artiste, on l'est au plus profond de soi , on est artiste à chacune des secondes de son existence, cela ne s'apprend dans aucun livre,cela ne s'improvise pas .

Mes peintures sont d'un style personnel et particulièrement art-deco... Elles sont dépouillées de toute superficialité, disent tout en peu de traits bien placés et nous montrent la voie de l'essentiel... La technique est direct, touche par touche, sans mélange sur la palette. La plupart de mes créations cherchent à conjuguer l'esthétique et le geste spontané. Ma peinture est pour moi le moyen d'exprimer un bonheur empreint de simplicité et d'élégance. Il ne suffit que de regarder et de se laisser aller à rêver. Ma peinture ne s'explique pas, elle est ressentie ou pas...